Le poids, une mesure pas toujours fiable

Il n’y a pas si longtemps, ma belle-fille de 21 ans vient nous voir à la maison et nous confie perplexe qu’elle a pris 20 livres. Prise de poids étrange car elle ne semble pas avoir engraissé et ses vêtements lui font encore très bien. Première hypothèse, la nouvelle balance qu’elle utilise n’est pas bien calibrée, elle se pèse donc sur notre balance qui affiche exactement le même résultat. Le 20 livres de plus est donc bien réel.

Situation typiquement féminine, le 20 livres est préoccupant même si elle est super jolie, n’a visiblement pas pris de poids et qu’elle porte toujours la même taille de vêtements donc aucune raison de penser à se mettre au régime. Mais voilà, le chiffre plus élevé sur la balance lance un message désagréable : “tu as pris du poids”. 

Est-ce que cela t’ait déjà arrivé, de te laisser troubler par le poids écrit sur la balance ? Pourtant ce chiffre ne dit pas toujours toute la vérité…

Le mystère des 20 livres de ma belle-fille est bien simple, son corps s’est transformé tout simplement, moins de gras et plus de muscles. Environ six semaines auparavant, elle a débuté un nouveau travail comme instructeur de snowboard dans une station de ski. Elle passe ses journées sur des pentes enneigées, à enseigner à des enfants comment faire du snowboard. Travail très actif physiquement, qui sollicite beaucoup les muscles. Elle a donc développé sa masse musculaire et réduit sa masse de gras. 

Cette situation est commune et nous la voyons souvent lors de suivi de perte de poids. Le poids sur la balance descend puis se met à stagner alors que la cliente s’attend à un meilleur résultat qui témoignerait des efforts faits durant la semaine. Tout objectif doit être mesurable et le poids sur la balance est certainement la mesure à laquelle nous avons le plus tendance à nous fier pour mesurer nos progrès. Pourtant ce n’est pas toujours la plus fiable. 

Une balance régulière nous indique notre poids global, sans faire de nuances. Pourtant, notre corps n’est pas seulement composé de gras, il est fait de muscle, d’eau, d’os, d’organes et d’autres tissus. Ne pas tenir compte de la variation de ces derniers éléments peut biaiser notre pesée et donc être troublant pour la personne qui espère un résultat à la baisse. 

Les muscles plus lourds que la graisse

Tu as sûrement entendu cela auparavant et c’est vrai. Un kilogramme de muscle est quatre fois plus petit qu’un kilogramme de graisse. Les muscles pèsent donc plus lourds sur la balance mais occupent moins d’espace dans le corps.

La situation de ma belle-fille illustre bien ce concept, bien qu’elle pèse 20 livres plus lourd qu’avant, l’apparence de son corps n’a pas changé puisqu’elle a réduit sa massage de graisse et augmenté sa masse musculaire. La nouvelle masse musculaire pèse plus lourd sur la balance mais occupe moins de place que la graisse dans son corps.

Connaître ses vraies mesures

C’est pour cette raison que nous suggérons toujours à nos clients(es) qui débutent un programme de perte de poids de faire l’acquisition d’une balance à composition corporelle. Cette balance est peu dispendieuse (environ 40 $) et représente donc un bon investissement pour quelqu’un qui veut suivre sérieusement sa perte de poids.

Facile d’utilisation, elle se connecte à un cellulaire ou une tablette permettant de voir les détails de la pesée et l’historique pour la progression de chaque donnée. La balance prend aussi en considération notre âge, sexe, taille et forme physique afin de fournir 11 mesures de suivi :

  • poids
  • IMC
  • graisse corporelle
  • pourcentage d’eau
  • muscle squelettique
  • protéines du poids du corps
  • masse musculaire
  • masse osseuse
  • poids du corps sans graisse
  • métabolisme basal : âge et corps

Des graphiques permettent de suivre l’évolution de chaque mesure, il devient alors plus facile d’analyser notre poids et voir sa progression dans l’atteinte de son objectif. Avec un tel outil, nous ne cherchons pas seulement à “maigrir” mais plutôt à atteindre un poids santé par la diminution de sa masse graisseuse et l’atteinte des mesures cibles pour son groupe d’âge et sexe. 

Conseils pour maximiser l’utilisation de la balance

La balance à mesure corporelle calcule les informations en faisant passer un faible courant électrique (non ressenti) dans notre corps. Cela offre une estimation de la composition corporelle cependant plusieurs éléments peuvent fausser les données. Pour avoir une pesée représentative, nous suggérons de se peser toujours au même moment, idéalement le matin et toujours avec la même balance. 

Avoir une vue d’ensemble sur la composition de notre poids permet souvent de se réconcilier avec le poids écrit sur la balance 😉 Bonne pesée !!

Partagez sur : 

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin