Adapter son programme de perte de poids à son cycle menstruel

Les filles, nous pouvons nous le dire, les gars nous énervent (pour ne pas dire autre chose!!). Ils perdent du poids plus rapidement que nous, pour vrai dès qu’ils s’y mettent sérieusement, ils fondent littéralement. Plusieurs de nos clients font le programme en couple et c’est motivant de le faire à deux pour s’encourager mais c’est parfois énervant aussi en tant que fille, lorsque la balance nous dit que nous avons seulement perdu un quart de livre malgré nos efforts de la semaine, pendant que notre chum se pavane parce que lui, il a perdu 2,5 livres 😂

C’est là qu’il faut se rappeler que nous les filles, nous avons à gérer quelque chose que les gars n’ont pas… un cycle menstruel et des fluctuations d’hormones (et la ménopause pour certaines!). Nous sommes régies par notre cycle menstruel et cela a un impact sur notre perte et maintien de poids. Et peu importe ce que les gars en disent, ce n’est pas qu’une question de discipline et d’avoir triché ou pas. C’est se faire une grande faveur que d’écouter son corps et adapter son programme de nutrition et d’exercices à son cycle menstruel.

Voici donc des stratégies pour adapter son programme à son cycle et maximiser sa perte de poids.

Comme tous les cycles de la vie, le cycle menstruel a 4 saisons : menstruations, phase folliculaire, phase ovulatoire et phase lutéale. Chacune a ses particularités auxquelles nous pouvons nous adapter.

1) Menstruations (jours 1 à 5 du cycle) : Durant cette phase, l’oestrogène et la progestérone sont basses (comme en hiver, on se repose!).
Exercice : Le corps a besoin de repos, c’est le moment de prendre soin de soi et de privilégier des exercices lents et légers comme la marche en nature, le yoga léger (kundalini) ou le taï chi.
Nutrition : Il est préférable de boire des breuvages apaisants comme des tisanes et thés. La nourriture grasse, l’alcool et la caféine sont à éviter durant cette phase.

2) Phase folliculaire (jours 6 à 14 du cycle) : L’œstrogène et la progestérone sont à la hausse (comme au printemps, l’énergie s’éveille tranquillement!).
Exercice : Les hormones sont encore basses, ce qui réduit l’endurance. Les exercices à cardio léger sont donc à privilégier, tel que le jogging léger, le hiking ou le yoga chaud.  
Nutrition : Certains aliments peuvent aider à métaboliser l’oestrogène comme les légumes crucifères (brocoli, chou, chou-fleur, bok choy, etc), les champignons, les raisons rouges, les graines de lin et de sésame, la pomme grenade et le thé vert.

3) Phase ovulaire (jour 15 à 17 du cycle) : L’oestrogène est à son pic. La testostérone et la progestérone augmentent (comme en été, l’énergie est au maximum!).
Exercice : Les hormones étant à leur pic nous sommes donc à notre plein potentiel! C’est le moment de faire des exercices de grandes intensités, tel que le spinning ou les workouts par interval.
Nutrition : Nous mettons le focus sur des aliments anti-inflammatoire qui aident à protéger le système et réduire les effets des toxines de l’environnement sur les hormones. Le thé vert, le caco, les fraises, le clou de girofle, le gingembre, les amandes et les pommes sont de bons antioxydants.

4) Phase lutéale (18 à 28 du cycle) : Les niveaux d’oestrogène et de progestérone sont élevées et diminuent progressivement s’il n’y a pas eu fécondation (comme à l’automne, l’énergie diminue doucement!).
Exercice : Nous optons pour des entraînements qui développe la force musculaire tel que le pilates et des versions plus intense de yoga.
Nutrition : Nous choisissons des aliments qui contiennent beaucoup de magnésium pour combattre la fatigue et la baisse de libido tel que les épinards, le cacao et les graines de citrouille. Les boissons gazeuses, les sels ajoutés, les viandes rouges et l’alcool sont à éviter.

Ce sont de petites choses à faire qui peuvent aider son corps à trouver l’équilibre et à booster son métabolisme. Cela vaut certainement la peine d’essayer car l’accumulation de petites actions mènent à de grands résultats 😉

Partagez sur : 

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin